Les adex
accueil

Concours
poésie

Expressions-Les adex
Tempoèmes
Grafipoèmes

Tipoèmes

Trios

Peintres,
sculpteurs & photographes
Manifestations

Liens


.

Souvenir

Ce jardin était derrière l’hôtel de ville,
un jeune homme timide vous accompagnait.
S’il ne le dévoilait pas, son âme fébrile
tressautait, comme un cœur, dans son corps encor niais.

Ce n’était pas, en ce jour, la première fois
que vers les siennes, vos douces lèvres allaient
mais c’était, vous le saviez, la dernière fois,
tandis qu’il l’ignorait, que son pouls s’emballait.

Ce jardin est toujours prisonnier de ses grilles,
le banc sous les arbres, où vous vous êtes assise
reçoit toujours dans son ombre les jolies filles,
le souvenir galant de vos lèvres exquises.


André ORPHAL extraits de "Les Reines " Les Adex-Tempoèmes
L'auteur & Les Adex 2007



L
a décolorée face à moi mâche
son canapé au saumon souriante
Ce qu’elle n’aurait pas dû faire

Elle mâche machinalement
et sourit machinalement
grimace naturellement
Je souris

Dans de tels instants
la vie craint
Des conversations pourraient se déclarer

André ORPHAL extraits de "Les Reines " Les Adex-Tempoèmes
© L'auteur & Les Adex 2007

Collection Tipoèmes — "Mi-rêve, mi-rage" — Les Adex 2006

Pour commander